[Sahîh Muslim] L’allaitement comme remède à la jalousie

Allaitement de l'adulte

Référence :

Sahîh Muslim

Livre 17 : Le livre de l’allaitement

Bâb  7 : De l’allaitement de l’adulte

Hadîth : 1453 b / 3601

Sanad :

Ishâk Ibn Ibrâhîm al-Hanzalî et Muhammad Ibn Abî ‘Umar nous rapportent, ensemble d’après al-Thaqafî; Ibn Abî ‘Umar dit: ‘Abd al-Wahhâb al-Thaqafî nous rapporte d’après Ayyûb, d’après Ibn Abî Mulayka, d’après al-Qâsim, d’après ‘Âïsha: 

Matn en français :

Sâlim l’allié d’Abû Hudhayfa, vivait en compagnie de celui-ci et de son épouse dans leur maison. Elle – c’est-à-dire Bint Suhayl – vint alors dire au Prophète: « Sâlim a atteint l’âge d’un homme, comprend ce qu’ils savent [à propos des femmes] et entre chez nous. Et je pense qu’Abû Hudhayfa en ressent quelque chose au fond de lui ». Le Prophète lui dit alors: « Allaite-le ! Tu lui seras illicite et le ressentiment d’Abû Hudhayfa se dissipera ». Plus tard, elle revint lui dire: « je l’ai allaité et l’aversion d’Abû Hudhayfa s’est dissipée ».

Matn en arabe :

وَحَدَّثَنَا إِسْحَاقُ بْنُ إِبْرَاهِيمَ الْحَنْظَلِيُّ، وَمُحَمَّدُ بْنُ أَبِي عُمَرَ، جَمِيعًا عَنِ الثَّقَفِيِّ، – قَالَ ابْنُ أَبِي عُمَرَ حَدَّثَنَا عَبْدُ الْوَهَّابِ الثَّقَفِيُّ، – عَنْ أَيُّوبَ، عَنِ ابْنِ أَبِي مُلَيْكَةَ، عَنِ الْقَاسِمِ، عَنْ عَائِشَةَ، أَنَّ سَالِمًا، مَوْلَى أَبِي حُذَيْفَةَ كَانَ مَعَ أَبِي حُذَيْفَةَ وَأَهْلِهِ فِي بَيْتِهِمْ فَأَتَتْ – تَعْنِي ابْنَةَ سُهَيْلٍ – النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم فَقَالَتْ إِنَّ سَالِمًا قَدْ بَلَغَ مَا يَبْلُغُ الرِّجَالُ وَعَقَلَ مَا عَقَلُوا وَإِنَّهُ يَدْخُلُ عَلَيْنَا وَإِنِّي أَظُنُّ أَنَّ فِي نَفْسِ أَبِي حُذَيْفَةَ مِنْ ذَلِكَ شَيْئًا ‏.‏ فَقَالَ لَهَا النَّبِيُّ صلى الله عليه وسلم ‏ « ‏ أَرْضِعِيهِ تَحْرُمِي عَلَيْهِ وَيَذْهَبِ الَّذِي فِي نَفْسِ أَبِي حُذَيْفَةَ ‏ »‏ ‏.‏ فَرَجَعَتْ فَقَالَتْ إِنِّي قَدْ أَرْضَعْتُهُ فَذَهَبَ الَّذِي فِي نَفْسِ أَبِي حُذَيْفَةَ

3 thoughts on “[Sahîh Muslim] L’allaitement comme remède à la jalousie”

  1. L’allaitement n’a que deux ans pas plus dans l’islam et le hadith a été démenti par l’imam malik des siècles avant Al bokhari, et le narrateur du hadith a vécu à la médina 71*ans sans le prononcer, mais mais quand il l’a quitté vers l’iraq le berceau de toutes les maux de tête il ont raconté ce mensonge qu avait été rédigé et élancé eou retrouvé dans Shih al bokhari seulement avec une seule personne négligeable

  2. Je comprends ton point de vue, néanmoins pour le milliard de musulmans sur terre les hadiths notamment de Muslim et Boukhari sont quasiment sacrés, et sont ainsi depuis plus de 1000 ans. Aujourd’hui certaines personnes personnes sont embarrassé car ces hadiths contiennent beaucoup de choses peu glorieuses voir abominables du coup elles commencent à remettre en cause leur véracité (ce que je peux comprendre et j’encourage).

    Mais tant que ces hadiths sont utilisés par certains pour propager l’idéologie islamiste, il faut les sortir de l’ombre pour que les gens sachent d’où se nourrissent les Daesh, Saouds, Boko Haram, Talibans, Mouftis, Imams, djihadistes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *